MaraichageAuxois est le site d'une maraîchère auxoise en agriculture biologique.

Maraîchage biologique en Auxois


Xylocope
Xylocope sur fleur de haricot ramant

Actualités



Recherche collaborateur

Je savais avant de commencer qu'il était très difficile de démarrer une activité maraîchère seule. Pour passer à l'étape suivante, je publie maintenant mon offre de collaboration. Je recherche une personne désirant s'installer en maraîchage bio. J'ai assez de terrain pour pouvoir travailler à deux. J'aimerai que cette personne ait déjà commencé sa démarche d'installation depuis plusieurs années avec de vraies expériences et un diplôme en horticulture/maraîchage. J'envisage que nous travaillions ensemble aux champs mais qu'elle gère elle même le développement d'une nouvelle commercialisation. Il est indispensable d'aimer travailler en équipe. Contactez moi si vous pensez correspondre. Toutes les modalités sont à définir ensemble.

Restaurant "La Tour Margot"

J'ai fourni cette année à plusieurs reprises des légumes à un restaurant de Semur, La Tour Margot. Travailler avec des restaurants m'émeut toujours, c'est une reconnaissance de la qualité de mon travail. J'ai attendu d'avoir dîné chez lui pour en parler ici et je n'ai pas été déçue. À une époque où les faux restaurants, réchauffeurs et décorateurs de plats sous vide se multiplient, Dominique cuisine lui-même toute sa carte avec beaucoup de raffinement, y compris ses glaces originales. J'espère que notre collaboration pourra augmenter l'an prochain.

Nouveau lieu de distribution sur Genay

Depuis août 2016, la distribution de Genay, n'a plus lieu chez les anciens producteurs, mais dans un local que je loue. Ce lieu est plus près des champs et est plus confortable que l'ancien.

Août 2016:

Encore une année très spéciale au niveau météo, trois mois de pluie ininterrompue en avril, mai et juin, qui ont empêché tous les agriculteurs de rentrer dans les champs, puis deux mois sans une goutte. Il faut se prémunir contre tous ces extrema climatiques et quand on agit dans une direction, l'année d'après, c'est une autre qui entre en problème. Étant en phase d'installation, je m'occupe encore d'arriver à produire en situation normale. Et, je subis les extrema qui sont pourtant annuels. L'année 2016 s'annonce encore mauvaise. L'implantation des légumes d'été a été meilleure que l'année dernière, malgré ma surface de serre diminuée. Mais, il va y avoir un gros problème avec les légumes racines d'hiver. Et, je n'ai plus assez de clients. N'hésitez pas à vous inscrire sur la liste d'attente pour remplacer les partants au renouvellement de contrat. J'ai une longue expérience des amaps, mais je m'aperçois qu'avoir une commercialisation uniquement en amap sans liste d'attente, est une situation invivable pour le producteur.
Un locavor et une ruche ont ouverts sur Semur. Ces entreprises de structure nationale, à but lucratif et aux moyens financiers importants, entrent en concurrence avec les amaps. Et, les petits maraîchers, comme moi, qui ne travaillent qu'en local et sans pouvoir multiplier les points de vente sont les premiers affectés. Cela me priverait du contact client et ferait augmenter le prix de mes légumes de 15 % à 20 % de passer par eux.

Mars 2016: pliéééééééééééééé de rire!

Suite à la tempête, ma serre 6 m se plie de rire, les arceaux sont à genoux sur ma planche centrale déjà en culture avec sucrines, mâche, oignons blancs, aillet. Pour la première fois depuis mon installation, j'avais semé une planche de carotte. Enherbées, à cause de la pluie, elles ne seront pas récupérables. Et, le petit côté de mon bitunnel s'éclate de rire. De gros frais sont prévus pour la repose du plastique. Avec une serre en moins, il va être difficile pour moi de développer mon activité.
De gentils amappiens sont venus m'aider à démonter la bâche et les arceaux pliés, c'était trop désolant de les laisser en place.

Janvier 2016: démarrage de l'amapp de Montbard "le comptoir de l'amapp"

Je me réjouis de commencer à fournir cette amapp, cela faisait longtemps que je souhaitais vendre sur Montbard. Et, leur fournisseur maraîcher ayant décidé de changer son mode de commercialisation, cela crée une opportunité pour moi de venir sur Montbard sans nuire à qui que ce soit. Elle commence doucement avec deux paniers, mais d'anciens fidèles pourraient se remettre aux légumes.

Fin 2015

2015 aura été pour moi une année difficile mais des choses ont avancés. J'ai acquis quasiment toute ma surface de travail et les serres, acheté mon tracteur et quelques outils. Au niveau quantité de légumes produit, l'année 2015 est au niveau de 2014, sachant qu'en 2014, j'ai dû acheter les légumes de mon prédecesseur en début d'année. L'installation est toujours en cours. Il va falloir encore compléter l'outillage, les lieux de stockage, de ventes, les hangars font cruellement défauts. L'irrigation est un très gros problème, je pense à des améliorations mais cela risque d'être un problème bloquant pour développer mon activité.

Octobre 2015: un atelier "récolte des courges"!

Un atelier récolte des courges a été proposé aux amapppiens. Un succés! Six amappiens et une petite fille d'amappien se sont portés présents. Nous avons rentré les courges dans la bonne humeur, en 2h30. J'aurai donc mis au moins 12h seule. C'était le premier atelier proposé depuis le début de mon activité. Cela est encourageant pour en proposer d'autres. Il y a un peu plus de courges que l'année dernière, néanmoins, il n'en restera pas beaucoup en janvier. Le seul point négatif de la journée: nous avons oublié de prendre des photos!

Été 2015: l'installation avance, mais les cultures peinent.

J'ai pu commencer à m'équiper avec du matériel professionnel. Mais le temps que tout cela se décide, j'ai commencé ma saison en retard. Et je n'ai jamais pu le rattraper. J'ai raté des créneaux de plantations, j'ai dû jeter mes plants d'aubergine, de poivrons ... si bien que j'ai du continuer à compléter les paniers. De plus, la météo ne m'a pas été favorable. Cette chaleur sèche m'a fait rater mes choux précoces et mes concombres, en favorisant le développement des altises et des acariens. Pour compenser, les tomates prunes et les courgettes ont été prolifiques.

Avril 2015: la saison recommence

La saison d'été 2015 commence. J'ai déjà du retard. Cette année sera encore une année de démarrage avec des difficultés. L'accord avec les propriétaires n'est pas encore finalisé. J'ai encore un espoir que les choses puissent s'améliorer, mais j'avoue que je dois faire énormément d'efforts pour rester positive et que j'ai du mal depuis plusieurs mois à me motiver pour aller travailler. Je pensais que les choses allaient être réglées en six mois. C'est épuisant physiquement et moralement de travailler sans outils, sans revenu et sans savoir si cela pourra être durable.

Le nombre de paniers avait diminué en janvier. Suite à un article dans Le Bien Public, j'ai plusieurs contacts pour des paniers d'essai. Cela va permettre de remonter au-dessus du nombre de paniers de fin 2014.

Echo Local le 19 avril 2015 à Semur

Le 19 avril sont organisées à Semur-en-Auxois les rencontres de l'écologie locale. Une quarantaine d'associations locales à thématique écologique y tiendront un stand. Cela s'annonce intéressant avec des animations culturelles, des documentaires et des conférences. J'y serai présente pour l'AMAPP Pierranne. Tract Echo Local 2015

Le glyphosate classé cancérogéne probable!

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), vient de classer le glyphosate « cancérogènes probables », dernier échelon avant la qualification de « cancérogène certain », pour les jardiniers et les agriculteurs. Le glyphosate, principal ingrédient du célèbre désherbant Roundup, est en effet l’herbicide le plus utilisé au monde et le plus souvent retrouvé dans l’environnement. Selon l’agence, « des études cas-témoins d’exposition professionnelle [au glyphosate] conduites en Suède, aux Etats-Unis et au Canada ont montré des risques accrus de lymphome non hodgkinien». Ce cancer est souvent appelé, cancer du système lymphatique.

Dans un communiqué publié lundi 23 mars, Monsanto a protesté, en termes crus, contre l’avis rendu par le CIRC. La société basée à Creve Coeur (Missouri) fustige la « science poubelle » (junk science, dans le texte) de l’agence intergouvernementale, dont elle rejette en bloc les conclusions. Dans une lettre datée du 20 mars et dont l’agence Bloomberg a obtenu copie, Monsanto intime même à Margaret Chan, la directrice générale de l’OMS, de faire « rectifier » l’opinion du CIRC.

En savoir plus sur www.lemonde.fr.

Monsanto se comporte toujours en dictateur, ne faisant cas des effets destructeurs de ses produits pourvu que l'argent rentre. Ce genre d'entreprise vont pouvoir faire leur loi en Europe si le Traité Transatlantique, TTIP, TAFTA, GMT, passe. Il faut combattre le Grand Marché Transatlantique. Les négociations continuent entre les dirigeants de l'Europe et les Etats Unis sans que les journalistes puissent y assister et rapporter leurs contenus. Les informations qui ont fuitées sont terrifiantes.

Décembre 2014: une première année difficile mais ça continue. :)

J'ai rempli les paniers avec des légumes de ma production depuis début juillet, (sauf une partie des pommes de terre). C'est très encourageant dans un contexte difficile, et laisse présager une possible augmentation du nombre de paniers l'année prochaine. Il reste encore pour le début d'année des poireaux, des radis d'hiver, des laitues et des betteraves...

Le remontage du grand bitunnel horticole est presque terminé. L'année prochaine, la surface en abri froid sera doublée.

Je suis arrivée à un compromis avec les propriétaires qui me laisse la possibilité d'arriver à une entreprise viable en investissant. J'ai cru devoir arrêter à la fin de l'année. La phase des gros achats commence donc. Ce sont des décisions très stressantes. Cela a été très difficile de travailler toute l'année dans l'incertitude de pouvoir continuer mon activité qui ne peut devenir rémunératrice sans investissements importants.

septembre 2014: une saison d'été encourageante

J'ai eu plusieurs retours de clients qui se disaient satisfaits de la qualité et quantité de légumes dans le panier.

Juin 2014: La course à la plantation

J'ai dû passer la plantation en priorité ce mois-ci, ce qui retarde l'amélioration de l'outil de production. C'est un cercle vicieux! Les pommes de terre, oignons, échalotes, tomates, courges, courgettes, aubergines, concombres, haricots mangetout ... ont trouvé leur place en terre.

Mai 2014: quelques bonnes nouvelles

Cette année doit me servir à m'équiper correctement pour pouvoir travailler. L'eau de la ville vient d'être raccordée à un des deux champs en production. Il est impossible de produire des légumes en qualité et quantité suffisante sans eau. Arroser correctement les serres avec des systèmes manuels me prendrait 15 heures par semaines. Autre bonne nouvelle, un gyrobroyeur vient d'être livré. Il sera utilisé pour broyer les légumes restant après récoltes, pour retirer le moins possible à la terre, éliminer les herbes en bordure de champs, ce qui devrait être apprécié des voisins et broyer l'engrais vert des parcelles non cultivées.

Avril 2014: Reprise des paniers

Les paniers reprennent le 15 avril 2014 à Genay et le 17 avril 2014 à Semur. Les légumes qui ont été semés à l'automne ont été distribués de février à mai: mâche, mizuna, épinards, chicorées... L'aillet va arriver.

Avril est connu pour être le mois du trou de disponibilité de légumes pour la vente chez les maraîchers. Mais selon l'expérience du maraîcher et le climat, ce trou peut commencer jusqu'en janvier et se terminer début juillet. En effet, les légumes qui ont passé l'hiver sous abris, montent pour faire leurs graines dès les premières chaleurs, les légumes de garde stockés en cave ou réfrigération s'abîment et les légumes plantés au printemps ne poussent pas instantanément.

Sur cette fin de semestre, il y aura une partie de légumes achetés dans le panier. J'ai cherché des contacts auprès de producteurs régionaux, pour minimiser les transports. Des pommes de terre ont été achetées à un producteur de l'arrondissement de Montbard. Ce producteur est dans une recherche d'harmonie avec la nature, et a une faible productivité par choix. Il n'arrose pas ses pommes de terre et n'utilise pas de produits animaux (fumier), mais il ajoute de l'argile dans un but de recréer un lien entre le minéral et le végétal. Un maraîcher en agriculture biologique expérimenté et sympathique également situé dans l'arrondissement de Montbard peut m'aider à compléter les paniers.

Février 2014: Arrêt temporaire des paniers

Les paniers s'arrêtent le 13 février 2014 et reprennent le 15 avril 2014 pour faciliter le démarrage de la saison et éviter de trop nombreux achats extérieurs. Cependant, il reste encore quelques légumes à vendre, alors les ventes continuent hors amapp sur commandes par mail, au plus tard la veille de la livraison.

Janvier 2014: Démarrage d'une "nouvelle" exploitation maraîchère en janvier 2014

Les précédents exploitants horticulteurs/maraîchers ayant pris leur retraite, fin 2013, l'exploitation maraîchère de Genay continue avec une nouvelle productrice. Les légumes sont produits en plein champ et sous abris froids.

Dans un premier temps, les légumes vendus sont ceux laissés par les anciens producteurs: courges (potimarron et sucrine du Béry), carottes, pomme de terre, radis noirs, roquette, cardon, navet, chou de Bruxelles, panais...